© The CW

Fusée, grizzli et bébés qui flottent : la magie de Riverdale en 6 moments WTF

Qu'on l'aime ou qu'on la déteste, Riverdale est actuellement la série la plus no limit de la télévision américaine.

En près de quatre saisons d’existence, notre chère et tendre Riverdale a su placer ses curseurs au maximum en matière de folie et d’absurdité. Un serial killer cagoulé, un jeu façon Donjons & Dragons servant accessoirement de couverture à une secte qui donne dans le trafic d’organes, un lycée privé marqué par d’étranges disparitions… la série ado de Roberto Aguirre-Sacasa ne nous aura pas épargné grand-chose, au final.

Histoire de rendre à Riverdale ce qui est à Riverdale, une rétrospective s’impose. C’est pourquoi on a décidé de revisiter la magie du show à travers six développements scénaristiques hautement WTF, garantis de nous prouver que la série est la plus improbable de sa génération. Quant à savoir si c’est une bonne ou mauvaise chose, on va plutôt vous laisser décider.

Publicité

#1. Betty Cooper, 17 ans, strip-teaseuse amatrice

Publicité

S’il y a bien un domaine où Riverdale excelle, c’est le malaise. Preuve à l’appui avec ce passage iconique tiré de la deuxième saison, où Betty Cooper montre ses talents inattendus pour le strip-tease tout en effectuant une reprise de "Mad World". Le tout, rappelons-le, devant une foule composée en majorité d’hommes adultes… Un pur Kamoulox, vraiment. Si la blonde s’était contentée de pousser la chansonnette, ça passait. Mais la voir se déhancher en lingerie sexy de façon lascive devant une ribambelle de vieux motards libidineux… On va dire que niveau gêne, cette scène a battu de sacrés records.

#2. L’affaire des bébés volants

Publicité

Tout juste lancée, la saison 3 de Riverdale nous balançait une scène ubuesque durant laquelle Betty surprenait sa mère et sa sœur aînée en train de s’adonner à une activité un peu particulière. En effet, en sortant dans le jardin, elle aperçoit Alice et Polly en train de brandir les deux nouveau-nés, Juniper et Dagwood, au-dessus d’un feu. Alors qu’elles les lâchent dans la fournaise, les bambins se mettent à léviter comme par magie. Alors oui, on met ce passage sous le coup d’une hallucination… mais voir des bébés flotter pépère en l’air, ça vous marque.

#3. Archie vs. le grizzli

On a tendance à trop vite l’oublier tant Riverdale est passée à autre chose en deux temps trois mouvements, mais Archie s’est quand même fighté avec… un ours (?!). Dans sa fuite, déterminé à partir le plus loin possible du vilain Hiram Lodge, le rouquin a vécu quelque temps dans les bois. C’est dans cette nature hostile qu’il s’est fait attaquer par un grizzli. Un face-à-face pas plausible pour un sou qui a résulté en une énorme cicatrice en forme de griffe sur le torse d’Archie. Aussi WTF qu’elle soit, cette scène est surtout inutile au possible et on applaudit la maquilleuse qui doit reproduire la blessure à chaque fois où K.J. Apa doit exhiber ses abdos. Et ça arrive très, très souvent.

Publicité

#4. Passez par la case prison

Pour le coup, pas de scène à souligner plus qu’une autre. Tout ce qui concerne de près ou de loin le séjour en prison d’Archie n’a absolument aucun sens. D’une part, il a atterri là-bas en plaidant coupable pour un meurtre qu’il n’a jamais commis (stupidité puissance 1 000). Une fois derrière les barreaux, il se rend compte que des combats clandestins ont lieu dans le sous-sol. Et que, en prime, la prison sert de couverture à un laboratoire illégal où est fabriqué le jingle jangle, à savoir la drogue de choix de Riverdale. Mais on se souviendra par-dessus de tout de cette journée où Archie, déterminé à instaurer la paix entre les clans du pénitencier, organise un match de football tandis que les pom-pom girls du lycée viennent les encourager derrière les grilles. Iconique d’absurdité.

#5. Cheryl et sa poupée flippante

© The CW

On ne va pas se mentir, Cheryl Blossom n’a jamais été un exemple de stabilité psychologique – mais bon, au vu de son cocon familial pas très ouf (un euphémisme quand on sait que ses parents sont tous deux criminels), ça peut se comprendre. Mais là, en saison 4, la mean girl de Riverdale High a vrillé sévère. La preuve avec le cadavre limite empaillé de son frère jumeau qu’elle cache dans sa baraque. La série n’a pas été très claire quant à la composition exacte de cette "poupée" : est-ce le vrai corps de Jason étonnamment bien conservé ? Ou bien une copie bien glauque fabriquée par Edgar alors qu’il essayait d’embrigader la rouquine dans sa secte ? Impossible de savoir. Quoi qu’il en soit, on ne peut que conseiller à Toni d’accompagner sa douce consulter un·e psy, fissa.

#6. Edgar et sa vieille fusée

Alors là, c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Jusqu’ici, on critiquait le fait que Riverdale s’autorisait trop de dérives et devenait de moins en moins plausible. Pour autant, on voulait raccrocher la série à une certaine vision réaliste du monde. Mais après cette scène, on a compris que c’était peine perdue. Traqué par le FBI, Edgar Evernever a finalement vu ses plans machiavéliques déjoués par Betty et Alice Cooper, aka le meilleur duo de détectives mère-fille. Le gourou de secte s’apprêtait à s’enfuir dans une fusée (??) pour ne pas se faire attraper par les autorités. Une fusée, bon sang. Va-t-on s’en remettre un jour ? Rien n’est moins sûr.

Riverdale est diffusée en US+24 sur Netflix dans l’Hexagone.

Par Florian Ques, publié le 02/12/2019

Copié

Pour vous :