AccueilPop culture

Qui sera le prochain Docteur dans Doctor Who ? Les fans ont leurs chouchous

Publié le

par Julie Morvan

© BBC One

Un choix crucial pour l’avenir de la série, avec le départ programmé de Jodie Whittaker en 2022.

Au cours de son exceptionnelle longévité, la série ô combien culte Doctor Who a vu déjà vu passer treize interprètes dans le rôle principal du Docteur, cet extraterrestre de race inconnue qui nous embarque chaque semaine à bord de son Tardis pour des aventures spatiotemporelles plus dingues et géniales les unes que les autres.

Une fois encore, la série de SF la plus longue de tous les temps est à la recherche de sa prochaine tête d’affiche. Du côté du fandom très actif de la série, le choix est déjà fait : c’est l’acteur Michael Sheen (Good Omens, Prodigal Son) qui serait le Docteur idéal ! C’est en tout cas le résultat d’un sondage mené par Radio Times auprès de plus de 10 000 passionné·e·s.

Rappelons que Jodie Whittaker a récemment annoncé son départ de la série pour 2022, en même temps que son showrunner, Chris Chibnall. Et pour remplacer l’actrice, qui porte le personnage depuis octobre 2018, l’acteur gallois est en pole position : 20 % des votes lui étaient destinés, rapporte Screen Rant.

Parmi les autres favori·te·s mentionné·e·s dans le sondage, on retrouve l’acteur noir Richard Ayoade (15 %), ce qui serait une première, l’actrice noire Jo Martin (là aussi, ce serait une première, le personnage ayant revêtu l’aspect de treize hommes blancs et une femme blanche), seule femme du haut du classement (11 %), Andrew Scott (7 %) ou encore Colin Morgan (6 %).

Si Michael Sheen est aussi demandé, c’est sans doute lié à sa performance dans Good Omens en ange Aziraphale, estime Screen Rant. D’autant plus qu’il a également déjà côtoyé le Tardis par le passé, ayant prêté sa voix à l’entité House dans un épisode de Doctor Who. Bien connu du petit comme du grand écran, le comédien s’est notamment glissé dans la série Masters of Sex (2013-2016), mais aussi dans la peau de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair (The Deal en 2003) et dans celle du journaliste et présentateur de télévision David Frost pour Frost/Nixon (2008).

Reste la question de la parité et, plus généralement, de la diversité dans le programme. Jeter son dévolu sur un acteur blanc juste après avoir confié le rôle à une actrice pour la première fois aurait des allures de retour en arrière pour la série, qui s’est récemment illustrée sur le plan de l’inclusivité en confiant le rôle de Tania Bell à l’actrice transgenre Rebecca Root pour l’histoire audio de la franchise.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur biiinge :